EPREUVES MARQUANTES

    Lors de la Semaine internationale des sports d'hiver, présidée par Pierre de Coubertin, 294 athlètes dont 281 hommes et 13 femmes représentant au total 16 nations, sont engagés.
    L'ouverture de ces Jeux est proclamée par le ministre de la République Gaston Vidal qui prend bien soin de ne pas prononcer le terme de "Jeux Olympiques". Le CIO tient à protéger la sensibilité des pays nordiques.

arrivée en traîneau de Gaston Vidal

Le serment des athlètes est prêté par le skieur Camille Mandrillon qui a également l'honneur de porter le drapeau français.

Camille Mandrillon prète le serment olympique

    Lors des 12 jours de compétition, 16 épreuves seront disputées, représentant 6 sports. Au total, 43 médailles seront décernées devant près de 33000 spectateurs.

    Enfin, voici les 1er Jeux Olympiques d'hiver.
    Néanmoins, il faudra attendre le 27 mai 1925 pour que le CIO officialise la Semaine internationale des sports d'hiver comme Jeux d'hiver.

    Roger Frison-Roche, secrétaire au Comité des sports de Chamonix, raconte que lors de la cérémonie d'ouverture, "il n'y eut ni flamme, ni vasque olympique. Car officiellement Chamonix organisait une Semaine internationale des sports d'hiver donnée à l'occasion des VIIème Jeux Olympiques de Paris
    La cérémonie débuta l'après-midi du vendredi 25 janvier dans un froid ensoleillé. Toutes les nations défilèrent dans le stade, dans l'ordre des épreuves en commençant par les patineurs de vitesse et de figure. Les équipes de curling furent très remarquées, avec leurs balais, enfin ce fut l'arrivée des dernières équipes représentant l'épreuve du bobsleigh.".


entrée de l'équipe de hockey française


    La délégation française est la plus importante avec ses 46 représentants. La délégation de la Grande-Bretagne est composée de 35 athlètes, celle de la Norvège de 16 athlètes seulement.




SKI DE FOND



    La Norvège peut apparaître diminuée, mais c'est sans compter avec le "roi norvégien du ski"...

    Dès le début des Jeux, Thorleif Haug impressionne tous les concurrents et les spectateurs.
    Dans la première course, celle du 50 km, toutes les minutes, un athlète s'élance. Haug a le dossard 23, il remonte 20 concurrents. Il réussit à boucler sa course en 3h44'32". Le second se classe à 2 minutes de Haug. Le premier Français, Pouteil-Noble arrivera 1h15' plus tard.

    Il domine également le 18 km et surclasse une nouvelle fois ses adversaires en 1h14'31". Le second est à plus de 1'30". Le premier Français, Ravanel, 7ème de l'épreuve, arrive 5 minutes plus tard.

    Thorleif Haug remporte également le combiné nordique.




SAUT A SKI



    Thoreig Haug se classe 3ème du saut à ski sur grand tremplin derrière ses compatriotes Jacob Thams et Narve Bonna.



PATINAGE DE VITESSE



    Le Finlandais Clas Thunberg s'illustre en patinage de vitesse.

    Une seule course lui échappe, celle du 500 m. C'est une surprise de voir à la 1ère place un Américain, Charles Jewtraw, tellement les pays du Nord règnent sur le patinage de vitesse. Thunberg doit se contenter de la médaille de bronze, à 8/100ème du premier.
    La Finlande et Thunberg, touchés par cette défaite, feront le nécessaire pour remporter les courses suivantes.

    Thunberg s'adjuge tout d'abord le 1500 m devant deux Norvégiens.

    Il remporte ensuite le 5000 m en 8'39". Le second passe la ligne d'arrivée à plus de 10" de Thunberg.

    Fort de ces trois médailles, le Finlandais n'en a pourtant pas terminé. Il s'aligne dans la course du 10 000 m. La victoire lui échappe pourtant pour 3'. Elle revient à un autre Finlandais, Julius Skutnabb dans un temps de 18'4"8.

    Lors de ces Jeux, un classement général est déterminé à l'issue des quatre courses (500 + 1500 + 5000 + 10 000), classement supprimé par la suite. Thunberg remprote le combiné des quatre épreuves devant un Norvégien et un Finlandais.

    A l'issue de ce classement, le Français Léon Quaglia est 6ème.




PATINAGE ARTISTIQUE



    Depuis 1908, le patinage est présent aux Jeux Olympiques où les Anglaises réussissent à obtenir deux médailles.

    Mais en 1924, seule Ethel Muckelt réussit à se classer 3ème. Les lauriers olympiques reviennent à une jeune Autrichienne de 22 ans qui se distingue en patinant avec une jupe courte. Herma Szabo-Planck réussit à se classer 1ère à l'issue des figures libres et imposées.
    Szabo-Planck est la nouvelle reine du patinage, mais déjà les spectateurs, et les spécialistes du patinage ont repéré une toute jeune fille de 11 ans. Elle s'appelle Sonja Henie, elle se classera dernière de l'épreuve et sera l'unique représentante d'un pays du Nord, la Norvège.

    Dans l'épreuve de couple, les Français Joly-Brunet parviennent à décrocher l'unique médaille française de ces Jeux, une médaille de bronze.




HOCKEY SUR GLACE



    L'équipe du Canada démontre son extraordinaire supériorité. Après avoir vaincu la Tchécoslovaquie, 30-0 et la Suède 22-0, les Canadiens infligent un 18-0 à la Suisse dès la première période et remportent le match par 33-0. Ils écrasent ensuite la Grande-Bretagne,19-2.
    Pendant ce temps les USA battent la Belgique 19-0, la France 22-0, la Grande-Bretagne 11-0 et la Suède 22-0.
    La finale entre le Canada et les USA est une bataille acharnée qui voit le Canadien Harry Watson être mis KO après seulement 20' de jeu. Mais Watson se remet et inscrit les deux premiers buts du jeu.
    Le Canada mène 2-1 après la première période et 5-1 après la deuxième. Un seul but est marqué lors du troisième 1/3 temps. Le Canada l'emporte finalement par 6-1.

    A l'issue de la Semaine internationale des sports d'hiver, la Norvège trône à la 1ère place du classement officieux des nations avec 17 médailles dont 4 d'or, 7 d'argent et 6 de bronze. Elle est suivie par la Finlande (10 médailles) et l'Autriche (3 médailles).

    Les seuls sports qui échappent à la Norvège sont le hockey de glace où le Canada remporte l'or et le bobsleigh qui voit l'équipe suisse terminer première en Bob à 4.

    Devant le succès remporté par cette Semaine internationale des sports d'hiver, le CIO officialisera cette semaine comme 1er Jeux Olympiques d'hiver.
    Les pays du Nord se rangent derrière l'avis du CIO et de son président, Pierre de Coubertin.
    Ces Jeux sont une grande victoire pour les sports d'hiver et pour leur reconnaissance sur la scène internationale. En effet, c'est la même année que la Fédération Internationale de Ski (FIS) est créée.


RETOUR JEUX OLYMPIQUES D'HIVER MEDAILLES 1924