DIAGORAS DE RHODES


    Le boxeur Diagoras de Rhodes incarnait toutes les qualités qu'un athlète de l'Antiquité pouvait posséder. Immortalisé dans une des plus célèbres odes du poète Pindar, Diagoras ne fut victorieux que lors d'une seule olympiade, mais il remporta bien d'autres victoires dans des rencontres sportives. Le nombre de ses victoires contribue certainement à sa gloire, mais le caractère vertueux de Diagoras était aussi important pour les Grecs que son succès en tant que boxeur.
    Dans son ode à Diagoras, Pindar fait les louanges du boxeur : "Il était un combattant juste et un homme gigantesque". Diagoras "marche sur une droite route qui ignore l'arrogance". En plus de sa victoire olympique, Diagoras remporta 4 fois les jeux d'Isthme, 2 fois ceux de Némée, et gagna à Rhodes, Athenes et un peu partout dans le monde grec. Il n'y a pas de récit exact de sa carrière, mais il est clair que Diagoras était une légende en son temps. De plus, Diagoras vécut assez longtemps pour voir la victoire olympique de ses deux fils Damagetos et Akousilaos. Lors de la 83ème olympiade en 448 av. J-C, Damagetos remporta sa seconde victoire olympique en pankration et Akousilaos remporta la victoire en boxe. Les deux frères portèrent leur père sur leurs épaules pendant que la foule en adoration les recouvrait de fleurs et félicitait Diagoras pour ses fils. Un autre de ses fils, Dorieus, remporta pas moins de trois succès olympiques en pankration, ainsi que 8 victoires aux jeux d'Isthme et 7 aux jeux de Némée. Deux petits-fils (les fils de deux filles de Diagoras) devinrent également champions olympiques en boxe.
    Les Jeux Olympiques ont couronné 3 générations de la famille de Diagoras, ce qui ne fit qu'ajouter à sa gloire et engendra de nouvelles légendes sur la famille de Diagoras.


RETOUR VAINQUEURS