EPREUVES MARQUANTES

    C'est la petite ville de Lake Placid, située dans le Nord de l'Etat de New-York, qui est désignée par le CIO pour accueillir les IIIème Olympiades.
    En ce début de siècle, les Etats-Unis n'ont pas de station de sports d'hiver comme en Europe. Ce sera peut-être à l'origine du fiasco de ces Jeux.
    Aux problèmes météorologiques et de distance, vient s'ajouter le manque d'organisation et de sportivité.

    A ces premiers Jeux d'hiver américains, seuls 271 athlètes sont engagés dont 250 hommes et 21 femmes, représentant 17 nations.

entrée des délégations la délégation suisse


    Lors de ces 10 jours de compétition, 17 épreuves sont organisées dans les 4 principaux sports : bobsleigh, patinage, ski, hockey sur glace. Au total, 42 médailles seront décernées devant 80 000 spectateurs. 3 sports sont en démonstration, dont 2 font leur entrée aux Jeux d'hiver : la course de chiens de traîneaux et le patinage de vitesse féminin. Après une olympiade d'absence, le CIO réintègre le curling, mais en démonstration.

    La cérémonie d'ouverture est présidée par le futur président des Etats-Unis, le gouverneur de l'Etat de New-York, Franklin Delano Roosevelt. Le serment olympique est prêté par le patineur de vitesse John Shea.

le serment olympique

    La délégation française présente 8 athlètes dont une femme, Andrée Brunet.




PATINAGE DE VITESSE



    Le triple champion olympique de 1924 et 1928, le Finlandais Clas Thunberg, refuse de participer aux Jeux. Les Etats-Unis ont décidé de donner le départ en ligne et non pas par série de deux concurrents avec classement au temps.
    Curieusement, les grands vainqueurs sont les Américains. En effet, John Shea est vainqueur sur 500 m devant Bernt Evensen.

    Il remporte également le 1500 m.

John Shea (au premier plan)

    Irving Jaffee est vainqueur sur 5000 m.

    Il s'adjuge également le 10 000 m devant Ivar Ballangrud.


départ du 10 000 m

PATINAGE ARTISTIQUE



    Le couple français Andrée Joly/Pierre Brunet s'impose comme le plus grand couple de patinage.
    Les Américains se pressent pour les contempler et, très rapidement la patinoire est comble.
    Le couple Joly/Brunet réussit une véritable performance. Le public est debout pour acclamer la sortie du couple.
    Après eux, le couple américain enthousiasme aussi le public. Mais les lauriers de la victoire reviennent une seconde fois, en 2 olymiades consécutives, au couple français.

    A Lake Placid, Sonja Henie signe une nouvelle performance en s'adjugeant une nouvelle médaille d'or consécutive, après celle de Saint-Moritz. Elle est âgée de 20 ans.
    Sonja Henie donne l'impression qu'elle est au sommet de son art. Elle est classée première par 7 juges.
    Le soir de sa victoire restera pour la Norvégienne un grand moment de sa vie et c'est véritablement après cette victoire qu'elle marquera à tout jamais en lettres d'or son nom, comme la plus grande championne de tous les temps de patinage artistique dames.
    Comme en 1928, l'Autrichienne Fritzi Burger doit se contenter de la seconde place et l'Américaine Vinson Maribel de la médaille de bronze.

    La compétition de patinage artistique messieurs voit une passation de pouvoir.
    Le triple champion olympique Gillis Grafström, âgé de 38 ans, s'incline devant Karl Schäfer, âgé de 22 ans.
    Grafström ne se souvient plus du début de son programme imposé et commence à tracer une figure différente de celle demandée. Chaque juge le pénalise donc de 8 points.




SAUT A SKI



    Lorsque Birger Ruud arrive à Lake Placid, il vient d'avoir 20 ans et est classé parmi les meilleurs mondiaux du saut à ski.
    Il ne déçoit pas et remporte son premier titre olympique devant deux autres Norvégiens, Beck et Wahlberg.
    Pourtant l'épreuve a lieu dans des conditions météorologiques épouvantables (pluie et froid). Ruud réussit un second essai remarquable qui le propulse à la première place. Aux journalistes curieux de connaître ses impressions, Ruud déclare avec un large sourire :
    "La prochaine fois, je prendrais une bouée, car je ne sais pas nager !"




BOBSLEIGH



    Le manque de sportivité apparaît flagrant lors de l'épreuve de bobsleigh à 2. En effet, les frères américains Hubert et Curtis Stevens, qui comptent 6"32 de retard sur le bob suisse après la première manche n'hésitent pas à transformer leur bob à l'aide d'une lampe à acétylène. Ils gagnent l'épreuve devant le bob suisse, mais par la suite, cette pratique sera interdite.

    La météo est si mauvaise que l'épreuve de bob à 4 a lieu après la cérémonie de clôture. Les officiels ordonnent que les 4 manches soient courues le même jour. Mais après la deuxième manche, les conditions météo sont si mauvaises que la troisième et quatrième manche sont programées le lendemain.
    Dans cette épreuve également les Américains transforment leur engin en véritable bolide en utilisant des patins plus fins.
    L'Allemagne, quant à elle, termine l'épreuve avec 4 blessés graves.




HOCKEY SUR GLACE



    Seules 4 nations participent au tournoi olympique de hockey. Les organisateurs décident donc que chaque équipe rencontrera deux fois les autres équipes.
    Les Canadiens remportent leurs 5 premiers matchs ce qui signifie qu'une victoire ou un match nul dans leur second match contre les Etats-Unis leur assurera la première place. Si les Etats-Unis gagnent, un troisième match sera nécessaire.
    Les Etats-Unis prennent la tête avec 2-1, mais à 50" de la fin du match le Canada obtient le match nul. Le Canada remporte le tournoi de hockey.




SKI DE FOND



    Dans le 18 km classique, les Scandinaves prennent les 11 premières places. Le Suédois Sven Utterström l'emporte.

    Le 50 km est remporté par Veli Saarinen qui a déjà remporté la médaille de bronze sur 18 km.


    Les Etats-Unis trônent à la première place du classement officieux des Nations avec 12 médailles dont 6 d'or, 4 d'argent et 2 de bronze. Ils détrônent ainsi la Norvège qui totalise 10 médailles.

    Ces Jeux se sont déroulés dans des conditions météorologiques épouvantables. A tout instant, les organisateurs ont dû être prêts à annuler ou à modifier une épreuve, tellement les conditions atmosphériques étaient terribles.

    Finalement les Etats-Unis ne laisseront pas aux autres nations un vibrant souvenir de ces Jeux.


RETOUR JEUX OLYMPIQUES D'HIVER MEDAILLES 1932