EPREUVES MARQUANTES

    Lord Killanin est remplacé à la présidence du CIO par l'Espagnol Juan Antonio Samaranch et Nelson Paillou remplace Claude Collard à la présidence du Comité Olympique Français.
    A l'occasion de cette XIVème olympiade, naît la mascotte Vucko qui n'est aute qu'un loup courageux et résistant.



    A ces Jeux, 1410 athlètes sont engagés dont 1127 hommes et 283 femmes, représentant 49 nations, ce qui constitue un record de paritcipation. On remarque le retour du Mexique, après son unique participation de 1928, mais également l'arrivée du Sénégal, de l'Egypte, de Porto Rico et des Iles Vierges.
    Le nombre de sports est inchangé, mais une éprueve est ajoutée au programme de ski de fond, le 20 km dames.
    Au total, 197 médailles seront décernées devant près de 650 000 spectateurs. Les droits de télévision s'élèvent à 513 millions de francs (78 millions d'euros), la couverture médiatique étant assurée par 7852 journalistes accrédités.

    C'est à Athènes, le 18 mai 1978, que le CIO avait voté pour que Sarajevo soit la ville hôte de ces XIVème Jeux d'hiver mais, entre cette élection et l'ouverture des Jeux, beaucoup d'événements eurent lieu, qui aggravèrent la tension internationale.
    Après les démarches des Etats-Unis pour interdire les Jeux de Lake Placid à l'U.R.S.S. et leur boycott des Jeux d'été de Moscou, en 1980, la tension internationale est extrême.
    Sarajevo marque un instant de répit, une trêve dans la guerre froitde que se livrent les deux super-puissances.

    Le 8 Février, comme le veut la tradition, le Président Mika Spiljak proclame l'ouverture officielle des XIVème jeux Olympiques d'hiver.
    Sandra Dubrovcic, représentante du patinage artistique a le privilège d'allumer la vasque olympique.



    Quant au skieur Bojan Krizaj, 4ème du slalom géant à Lake Placid, il prononce le serment olympique au nom des athlètes.
    La France, comme à Lake Placid, n'est pas fortement représentée : la délégation se compose de 10 femmes et 22 hommes.




SKI NORDIQUE



    Au matin du 9 Février, les Jeux peuvent commencer.
    Les épreuves du ski nordique dames commencent le 9 Février par le 10 km dames.
    La grande favorite est la Russe Raïssa Smetanina.
    A la surprise générale, c'est une Finlandaise de 28 ans, Marja-Lisa Hämälainen qui l'emporte, avec 18"8 d'avance sur la Russe.



    Dans le 30 km du ski de fond messieurs Nikolai Zimyatov se bat contre le blizzard pour remporte la médaille d'or devant Aleksander Zavyalov et Gunde Svan.

    Le 12 Février, le festival continue pour la Finlandaise Hämälainen.
    Sur 5 km, Marja-Lisa Hämälainen remporte sa seconde médaille d'or, toujours en devançant la favorite Smetanina, la Tchèque Kvetoslava étant 3ème.



    A 22 ans, sur 15 km, Gunde Svan devient le plus jeune vainqueur d'un titre olympique en ski nordique.



    Le 15 Février, lors du relais 4x5 km, la Norvège s'empare du titre, la Tchécoslovaquie se classe seconde et l'équipe finlandaise 3ème. Hämälainen s'est élancée la dernière mais elle n'a rien pu contre Kvetoslava qui réalise le meilleur temps.



    Le 16 Février, le dernier relais du 4x10 km met face à face le Suédois Gunde Svan et le Soviétique Nikolai Zimyatov. Zimyatov prend une petite avance, mais Svan le pourchasse pendant toute la course et place son attaque victorieuse à 1 km de l'arrivée.

    Le 18 Février voit la consécration de la Finlandaise Hämälainen. Celle-ci obtient sa 3ème médaille d'or dans la nouvelle épreuve du 20 km. Le podium est presque inchangé : la Finlandaise est première, la Russe Smetanina deuxième et la Norvégienne Jahren troisième.

    Fort de ses deux médailles d'or et de sa médaille de bronze, Gunde Svan s'aligne le 19 Février à la dernière épreuve, le 50 km.
    Durant plus de deux heures, Svan Gunde et son compatriote Thomas Wassberg jouent du coude à coude. A l'arrivée, Wassberg l'emporte avec 5"9 d'avance sur Svan Gunde.




PATINAGE ARTISTIQUE



    Les Jeux Olympiques de 1984 mettent en compétition la Championne du Monde en titre Rosalyn Sumners, l'ancienne Championne du Monde Elaine Zayak et le belle Est-Allemande Katarina Witt.
    Zayak s'empêche de remporter la médaille d'or en terminant 13ème des imposés qui sont remportés par Sumners alors que Witt se classe 3ème.
    Katarina Witt prend une légère avance après le programme court.
    Le programme libre est un affrontement entre les deux patineuses. Witt, qui patine avant Sumners, obtient de bonnes note, mais sans mettre Sumners hors de portée de la première place. L'Américaine pass très près de la victoire, mais dans la dernière seconde de son programme, elle lève légèrement le pied, transformant une triple bouche en double et un double axel en simple. La jeune Allemande de l'Est Katarina Witt devient Championne Olympique à 18 ans.



    A l'épreuve de danse, les Anglais Jayne Torvill et Christopher Dean amènent la danse sur glace à un niveau d'excellence ce qui leur vaut le premier score parfait de 6.0, note jamais attribuée auparavant.
    Trovill et Dean ébahissent le public avec leur interprêtation du Boléro de Ravel obtenent des juges 12 6.0 su 18.
    La spécialité de Christopher Dean est sa créativité. L'histoire de la conception du programme autour du Boléro est intéressante. L'arrangeur Bob Stewart réussit à comprimer le Boléro de 17 minutes à 4'28". Mais le temps maximum alloué à un programme libre est de 4'10" et personne ne sait où couper 18" sans détruire l'harmonie du programme. Dean relit alors le règlement et découvre que les 4'10" ne sont décomptées que lorsque le couple commence à patiner. Il propose alors de commencer le programme sur les genoux et de balance le corps pendant 18" avant de vraiment commencer à patiner. Le résultat à révolutionné ce sport.



    Scott Hamilton est considéré comme le favori à Sarajevo. Il ne se classe que 2ème derrière Brian Orser dans les programmes court et libre. Cependant, l'énorme avance que Hamilton a pris dans les imposés, dans lesquels Orser ne s'est classé que 7ème, lui permet de monter sur la plus haute marche du podium.
    Le Tchécoslovaque Josef Sabovcik termine 3ème.





PATINAGE DE VITESSE



    Le Canadien Gaëtan Boucher décroche le titre olympique sur 1000 m.

    Sur 1500 m, Gaëtan Boucher remporte l'or olympique.

    Sur 500 m, Sergei Fokichev l'emporte devant le Japonais Yoshihiro Kitazawa et Gaëtan Boucher.



   Chez les femmes, Karin Enke, qui patine une paire après Schöne, remporte la médaille d'or du 1000 m.

    Karin Enke bat le Record du monde du 1500 m et s'adjuge la médaille d'or.



    Sur 500 m, une autre Allemande de l'Est, Christa Rothenburger l'emporte devant Karin Enke et la Soviétique Natalya Petruseva.

    Andrea Schöne, âgée de 23 ans, patine en première dans le 3000 m. Elle établit un nouveau record olympique en 4'24"79 et l'emporte devant ses coéquipières Karin Enke et Gabi Schönbrunn.

    Sur 5000 m, patinant dans la première paire, Tomas Gustafson pense que son temps lui vaudra la 5ème ou 6ème place. trois paires plus tard, Malkov ne réalise pas qu'il est si proche du temps de Gustafson ; il se relâche dans les 400 derniers mètres et perd de 2/100ème de secondes.



    6 jours plus tard, Igor Malkov patine à nouveau après le Suédois dans le 10 000 m. Cette fois, il garde le rythme et termine très fort pour l'emporter de 5/100ème de seconde.




SAUT A SKI



    Au grand tremplin, le Finlandais Matti Nykänen apparaît comme un nouvel "homme volant".
    Il réussit deux sauts pratiquement parfaits et l'emporte avec la plus grande marge de l'histoire.

    Au petit tremplin, le leader de la Coupe du Monde, Jens Weissflog dépasse son rival Matti Nykänen grâce à un deuxième saut spectaculaire.





BOBSLEIGH



    La R.D.A. réussit une grande performance en bobsleigh en plaçant ses deux équipes en bob à 4 sur les deux plus hautes marches. La Suisse termine 3ème.

    En bob à 2, la R.D.A. réussit le même exploit.





LUGE



    Chez les dames, l'Allemande de l'Est Steffi Martin réalise le meilleur temps des quatre manches. Elle l'emporte devant ses coéquipières Ute Rührold et Elisabeth Demleitner.

    Chez les hommes, Torsten Görlitzer mène apèrs les deux premières manches, mais Paul Hildgartner, l'Italien du Tyrol du Sud, réalise le meilleur temps des deux dernières manches. Finalement l'Italien l'emporte devant les deux Soviétiques Danilin et Dudin. Görlitzer termine 5ème.

    En biplace, Belousov et Belyakov mènent après la première manche et sont sur le point d'établir le meilleur temps de la deuxième manche quand ils tombent juste avant l'arrivée, perdant environ 1/6ème de seconde dans les derniers mètres. Cette chute permet à Hans Stanggassinger et Franz Wembacher d'emporter la victoire avec 4/100ème d'avance.




SKI ALPIN



     Debbie Armstrong n'est qu'une anonyme à son arrivée à Sarajevo.
    Lors du slalom géant, elle enregiste le deuxième temps de la première manche à 1/10ème de sa co-équipièrequi Christin Cooper. Durant les deux heures et demi qui la sépare de la deuxième manche, Debbie Armstrong est très excitée.
    Dans la deuxième manche, elle réalise le 4ème temps, mais quand Cooper glisse à la 5ème porte, perdant de précieuses secondes, la médaille d'or lui revient. La Française Perrine Pelen termine 3ème.

    Deux mois avant les Jeux Olympiques de Sarajevo, Bill Johnson était un vainqueur bien improbable. Aucun skieur américain n'avait jamais remporté une médaille dans une descente olympique.
    Mais, sa victoire à la mi-janvier de la prestigieuse descente du Lauberhorn et sa 4ème place à Cortina font de Johnson un sérieux prétendant à la victoire.
    Lorsqu'il réalise le meilleur temps des 5 descentes d'entraînement, Johnson devient le favori à battre.
    De fortes chutes de neige et des vents violents entraînent le reporte de la descente à trois reprises, mais Johnson ne semble pas perturbé par la situation.
    Quand le temps s'améliore enfin, Johnson s'élance et l'emporte devant le Suisse Peter Müller et l'Autrichien Anton Steiner.



    Max Julen, âgé de 22 ans, mène après la première manche et établit le second temps de la deuxième manche du slalom géant. Il résiste ainsi au finish spectaculaire du favori Jure Franko.

    Les favoris du slalom sont Phil Mahre et son frère jumeau Steve. Mais à leur arrivée à Sarajevo, les frères Mahre semblent avoir perdu leur compétitivité.
    Le slalom est particulièrement difficile. Seuls 47 des 101 coureurs parviennent au terme des deux manches. Mais, alors que d'autres skieurs éprouvent des difficultés insurmontables, les jumeaux Mahre retrouvent leur forme. A la fin de la première manche, Steve se trouve à la première place avec une avance de 7/10ème de seconde et Phil est 3ème. Jonas Nilsson se classe 2ème. Phil Mahre réalise une excellente seconde manche et, à l'arrivée, s'empare immédiatement d'un talkie-walkie pour donner ses derniers conseils à son frère Steve. Steve aurait pu assurer sa course et l'emporter, mais il attaque se seconde manche, fait trop d'erreurs et termine avec une médaille d'argent.



    Michaela Figini remporte se première victoire en Coupe du Monde deux semaines avant les Jeux Olympiques.
    A Sarajevo, elle enregiste le meilleur temps dans trois des cinq descentes d'entraînement et mène la course le 15 Février quand l'épreuve est annulée à cause du brouillard.
    Le lendemain, elle confirme son statut de favorite en devenant, à 17 ans, la plus jeune skieuse à remporte une médaille d'or olympique.



    La première manche du slalom féminin est remportée par la Française Christelle Guignard ; cependant elle manque une porte dans la moitié supérieure du deuxième parcours et ne peut terminer la course. En fait, seules 21 des 45 participantes terminent les deux manches sans manquer de porte. La gagnante est Paoletta Magoni, âgée de 19 ans.




HOCKEY SUR GLACE



    Comme d'habitude, les Soviétiques sont supérieurs à toutes les équipes qu'ils rencontrent. Même leur victoire finale 2-0 sur la Tchécoslovaqie n'a laissé aucun doute. L'équipe américaine termine 7ème.



BIATHLON



    Dans le relais 4x7,5 km, Sergei Buligin commence le dernier relais avec 18"4 de retard sur les Est-Allemands. Alors que le dernier relayeur est-allemand Frank Ullrich manque sa course, Buligin le rattrape au premier stand de tir et passe en tête pour le reste de la course.


    La R.D.A. prend la première place du classement officieux des nations avec 24 médailles dont 9 d'or, 9 d'argent et 6 de bronze, suivie de l'U.R.S.S. et des Etats-Unis.

    Même si ces 15 jours de compétition ont donné le sentiment qu'une trêve était possible, la rivalité Est-Ouest n'en demeure pas moins bien réelle. Quelques mois après Sarajevo, l'U.R.S.S. boycottera les Jeux de Los Angelès.


RETOUR JEUX OLYMPIQUES D'HIVER MEDAILLES 1984 IMAGES DE SARAJEVO