L'immense continent asiatique organise pour la première fois, les Jeux Olympiques.

    En 1936, Tokyo avit reçu la mission de présenter les Jeux Olympiques de 1940 à l'occasion du 2600ème anniversaire de la fondation dynastique.
    Mais, dès 1937, la guerre sino-japonaise remettait tout en question. Tokyo retirait sa condidature au profit d'Helsinki.
    Puis vint 1939 et la seconde guerre mondiale.

    Pour la première fois, l'Afrique indépendante sera représentée par de nombreux et jeunes pays. 17 d'entre eux entrent pour la première fois en compétition, parmi lesquels : Algérie, Cameroun, Congo-Brazza, Côte d'Ivoire, Madagascar, Niger, Sénégal, Tchad...

    Dans Tokyo, parée pour la fête, une sourde inquiétude gronde : quelle sera l'attitude des 600 000 Coréens du Nord réfugiés ici et hostiles au gouvernement actuel de leur pays qui désire envoyer une délégation ?

    2 grands absents : l'Afrique du Sud écartée pour son racisme qui viole l'article essentiel de la Charte Olympique et la Chine qui s'écarte de tout ce qui reconnaît Formose et donc du CIO.

    Il fait beau en cette fin de septembre sur Tokyo mais l'humidité de l'air est oppressante.
    Dans la nuit du 29 au 30 septembre, un très léger tempblement de terre secoue le Village endormi.

    Dans le camp français, on se sent beaucoup plus fort qu'à Rome.

    Avant que ne s'ouvrent les Jeux, le CIO termine sa 62ème session. Mr Brundage est réélu président par acclamation et la Corée du Nord et l'Indonésie exclues pour ingérence politique dans le sport. Il n'y aura donc pas de manifestations graves à Tokyo.

    Le chaud soleil caresse les drapeaux des 94 nations représentées ici par 5541 participants. 10 nations de plus qu'à Rome mais 400 athlètes de moins. Les délégations les plus nombreuses sont celles de l'Allemagne, des Etats-Unis et du Japon.



    Il y a 90 000 spectateurs mais peu de cris.
    Le son grêle des cloches des temples sacrés a salué l'entrée de l'empereur Hiro-Hito.



    Deux images restent du défilé des délégations :
  • L'haltérophile Vlassov tenant devant la délégation soviétique le drapeau d'un seul bras, impeccablement tendu pendant tout le tour de piste.
  • L'entrée des Allemandes et des Anglaises vêtues de robes rose bonbon exactement semblables.
    Les Français ont marché au pas.

    La flamme olympique est portée par un jeune homme de 19 ans, moulé dans un maillot blanc. Ce jeune homme Yoshinori Sakaï est né à Hiroshima le jour où la première bombe atomique tuait plus de 100 000 personnes.



    Voici d'autres images de la cérémonie d'ouverture



RETOUR JEUX OLYMPIQUES D'ETE ATHLETISME EPREUVES MARQUANTES